Dancer

Ordeal by water

Ordeal by water, Paris 2016

Conception : Grégoire Schaller en collaboration avec Anna Chirescu 

Ordeal by water est une action performative. Quatre totems y délimitent un espace spécifique. Ces signes runiques en volume forment une zone symbolique, préexistante à tout langage, qui devient un support de pratiques ésotériques.
Les mouvements réalisés par la danseuse sont extraits d’un répertoire de codes gestuels de différents domaines, sportifs et professionnels. Ils génèrent un rapprochement entre l’arbitrage d’escrime, les démonstrations de sécurité d’hôtesse de l’air, ou encore les indications des agents de trafic des pistes d’aéroports.
Cette proposition interroge le statut de ce qui est donné à voir. Ici, les moments qui précèdent et succèdent la performance sportive deviennent actes de représentation. Echauffement de footballeur professionnels, assouplissements et étirements de danseuse classique, salut iconique de gymnaste aux jeux olympiques. Elle confronte la recherche du mouvement parfait à l’écroulement. L’inadéquation de l’équipement modèle une contrainte qui vient mettre en échec cet idéal. La danseuse, sur pointes, chaussée de crampons de football et équipée d’un masque d’escrime, chute.

 

Ordeal by water is a performative action. Four totems are bounding a specific space. These signs are creating a symbolic area, pre-existing any language, which becomes a support to esoteric practices.
The movements realized by the dancer are extracted from a gestural codes repertoire of various domains, like sports and professional indications. They generate a link between fencing refereeing, safety demonstration of flight attendants, or the indications of ramp service agents in airports.
This proposal questions what is given to see. Here, the moments which precede and succeed the sports performance, become acts of representation. Soccer player’s warm-up, stretching routine the classic dancer, gymnast’s iconic salute in olympics. The pursuit of perfect movement faces the collapse. The inadequacy of the equipment shapes a constraint which defeat this ideal. The dancer, on pointe, wearing cleats and a fencing mask, falls.